Cancer du col de l'utérus

Définition
 
Le cancer du col est une tumeur maligne c'est-à-dire une masse composée de cellules qui ont perdu pour différentes raisons, leur capacité de se réparer ou de mourir et vont alors se multiplier à l'infini aux dépens du tissu sain et de l'organisme.
Le cancer du col est la 11ème cause de cancer chez la femme, avec 3 000 nouveaux cas diagnostiqués par an. Il touche préférentiellement les femmes vers 40 ans.
Le cancer du col utérin est du dans la majorité des cas à une infection d'origine infectieuse d'évolution lente, liée au Papillomavirus. Il s'agit d'une infection sexuellement transmissible, dont certains facteurs favorisent la persistance du virus : tabagisme, infection au VIH.
Evolution :
Le cancer du col de l'utérus est lié au virus HPV (Human Papilloma Virus), qui va infecter les cellules du col, et transformer celles-ci en des lésions pré-cancéreuses, qui si elles ne sont pas traitées à temps peuvent aboutir à un cancer du col 10 ans plus tard. Une fois constitué le cancer va grossir, envoyant ses cellules malades vers les ganglions lymphatiques péri-utérins et le long des gros vaisseaux (aorte et veine cave), ainsi que dans le reste de l'organisme (métastases).
Voici la classification des cancers du col :
Stade I : tumeur localisée uniquement sur le col.
Stade II : tumeur avec extension extra-utérine.
Stade III : tumeur étendue jusqu'à la paroi pelvienne ou à la partie basse du vagin.
Stade IV : invasion de la vessie, du rectum, ou métastases à distance (foie, poumon)


Diagnostic :
Les symptômes pouvant évoquer un cancer du col sont : des saignements provoqués après les rapports sexuels, des pertes vaginales sales, des douleurs lors des rapports sexuels.
Le diagnostic est le plus souvent réalisé avant l'apparition du cancer, par le dépistage systématique réalisé tous les 2 ou 3 ans par frottis cervico-vaginal. Grâce à ce dépistage, le cancer du col est de moins en moins fréquent. Si toutefois une lésion de cancer est suspectée, une biopsie au cabinet du gynécologue est effectuée. Par la suite des examens radiologiques (IRM abdomino-pelviennes) seront effectués afin d'obtenir plus de renseignements sur la taille et le stade évolutif de la tumeur.


Traitement :
Le traitement va associer la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie avec curiethérapie (émission de rayons X par un dispositif intra-vaginal), en fonction du stade de la tumeur. Par exemple à un stade précoce, une chirurgie première associée à une radiothérapie pourra être proposée ; en cas d'atteinte plus importante une chimiothérapie associée en même temps à une radiothérapie sera effectuée avant d'envisager secondairement une chirurgie.


Surveillance :
Vous serez revues par les différents médecins qui vous auront soigné à raison d'une consultation tous les 4 mois pendant 2 ans, puis tous les 6 mois pendant 3 ans, puis annuellement, avec éventuellement une prise de sang. Le cancer du col est d'évolution lente, et dépisté précocement est de très bons pronostics.

Dr Khaled BOUDHRAA



cuisine tunisienne